succession

succession [ syksesjɔ̃ ] n. f.
• 1200; lat. successio « fait de venir à la place » succéder
I
1Dr. Transmission du patrimoine laissé par une personne décédée (l'auteur) à une ou plusieurs personnes vivantes (les ayants cause); manière dont se fait cette transmission. héritage, legs; testament; successoral. Ordre de succession. Léguer, recevoir, obtenir par voie de succession (hériter). Exclure qqn d'une succession. déshériter. Ouverture, liquidation d'une succession. Payer des droits de succession. Succession vacante, que personne ne réclame ( déshérence) . Répudier une succession.
Patrimoine transmis par une personne décédée à ses successeurs. 2. bien , héritage, propriété. Accepter une succession sous bénéfice d'inventaire. Actif, passif d'une succession. Parts de succession.
2(1559) Le fait de succéder à qqn, et spécialt d'obtenir le pouvoir d'un prédécesseur; transmission du pouvoir politique selon les règles. Succession par ordre de primogéniture. « L'ordre de succession est fondé, dans les monarchies, sur le bien de l'État » (Montesquieu). Lutte pour la succession au trône, au pouvoir. La succession d'Untel à la direction d'une société. Guerre de la Succession d'Espagne.
II(1275 « série »)
1Ensemble de termes (événements, phénomènes) qui occupent dans le temps des moments voisins mais distincts, de manière à présenter un ordre; rapport qui existe entre ces termes. enchaînement, ordre, série, suite. Une succession ininterrompue. La succession des événements. 2. courant, fil. La succession des saisons. alternance. (Personnes) Une succession de visiteurs, d'importuns. défilé, procession.
2Suite, série de choses rapprochées dans l'espace, entre lesquelles on peut établir un ordre. Suite ordonnée de termes. La succession des nombres.
⊗ CONTR. Coexistence, simultanéité.

succession nom féminin (latin successio) Série de personnes ou de choses qui se succèdent, qui se suivent sans interruption ou à peu d'intervalle : Une succession d'hommes illustres, de découvertes. Fait de succéder à quelqu'un, transmission d'un pouvoir, d'une responsabilité, d'une charge : La succession de Martin à la direction de la société. Transmission du patrimoine d'une personne décédée (de cujus) à une ou plusieurs personnes vivantes. (En pratique, le mot n'est employé que pour les transmissions universelles.) Ensemble des biens que laisse une personne au jour de son décès. ● succession (expressions) nom féminin (latin successio) Déclaration de succession, document détaillant les biens d'une succession, établi par les héritiers et déposé au bureau d'enregistrement dans les six mois à compter du décès. Droits de succession, impôt frappant, en cas de mutation par décès, tous les biens situés en France, meubles et immeubles, qui étaient la propriété de la personne décédée. Ordre de succession, ordre prescrit par la loi pour le règlement des successions ab intestat suivant le degré de parenté des héritiers. ● succession (synonymes) nom féminin (latin successio) Série de personnes ou de choses qui se succèdent, qui...
Synonymes :
- déroulement
- enchaînement
- ribambelle (familier)
Fait de succéder à quelqu'un, transmission d'un pouvoir, d'une responsabilité...
Synonymes :
Transmission du patrimoine d'une personne décédée (de cujus) à une...
Synonymes :
- héritage

succession
n. f.
d1./d Fait de succéder à qqn en ce qui concerne ses fonctions, sa charge. Succession du fils au père à la tête d'une entreprise.
d2./d Ensemble de personnes ou de choses qui se succèdent. Une succession de catastrophes.
d3./d DR Transmission par voie légale des biens et des droits d'une personne décédée à une personne qui lui survit. Succession directe, collatérale.
d4./d DR Biens dévolus aux successeurs. Le partage d'une succession.

⇒SUCCESSION, subst. fém.
A. — Transmission effectuée selon certaines règles.
1. Transmission d'une charge, d'une fonction, conformément à des règles établies; fait de posséder une charge, une dignité, de remplir une fonction à la suite du prédécesseur. Succession au trône. La troisième race de nos rois avait (...) affermi l'ordre de la succession à la couronne, et (...) elle avait aboli toute distinction humiliante, « entre les fiers successeurs des conquérants et l'humble postérité des vaincus! » (ERCKM.-CHATR., Hist. paysan, t. 1, 1870, p. 220). Nous savons ce qu'a donné la succession dans la ligne masculine. Nous ne savons pas ce qui fût advenu de la France si, comme en d'autres pays, la couronne avait pu être portée dans la ligne féminine (BAINVILLE, Hist. Fr., t. 1, 1924, p. 87).
Guerre de succession (+ de + n. de pays). Guerre suscitée à l'occasion de l'ouverture d'une succession à un trône, convoité par plusieurs prétendants. Guerre de succession d'Autriche, de Pologne, d'Espagne. J'ai servi sous M. de Villars, j'ai fait la guerre de succession et j'ai risqué d'être tué sans raison à la bataille de Parme (A. FRANCE, Rôtisserie, 1893, p. 196). — RELIG. CATH. Succession apostolique. ,,Continuité vitale et institutionnelle que garde et doit garder l'Église du Christ avec la foi, la mission, les pouvoirs de sanctification et de gouvernement confiés par le Christ aux Apôtres`` (Foi t. 1 1968). 11 avril (...) l'Église fait la fête de saint Léon (...) à qui elle donne le même évangile qu'à saint Pierre, comme pour affirmer aux dissidents le dogme essentiel de la succession apostolique (BLOY, Journal, 1899, p. 317).
2. DROIT
a) Transmission du patrimoine d'une personne décédée à une (ou plusieurs) personne(s) lui survivant. Ouverture de la succession; succession du père, de la mère. Le tribunal du lieu où la succession est ouverte a compétence (...) pour les demandes entre héritiers jusqu'au partage inclusivement (Nouv. rép. de dr., Paris, Dalloz, 1965, s.v. succession, n° 14).
Droits de succession. Charges qui frappent une succession à son ouverture et qui doivent être acquittées au fisc. (Ds Lar. Lang. fr., Lexis 1975).
Ordre de succession. V. ordre I B 1 b dr. civ.
Succession ab intestat (v. ab intestat) ou succession légale (p. oppos. à succession testamentaire), succession anomale. ,,Celle dans laquelle certains biens du défunt sont dévolus en fonction de leur origine, contrairement à la règle de l'unité de la succession`` (Jur. 1981).
Succession sous bénéfice d'inventaire. V. bénéfice II B 5. Succession collatérale. V. collatéral B dr. Succession en ligne directe. V. direct I B 4 dr. Anton. succession collatérale.
Poudre de succession. V. poudre B 2.
b) P. méton. Ensemble du patrimoine ainsi transmis; hérédité. Synon. héritage, hoirie. Biens, charges, dettes d'une/de la succession; accepter, recueillir, refuser, régler une succession; succession en déshérence, vacante; dévolution d'une succession. Cette immense fortune, encore augmentée par les successions de son oncle le notaire, et de son oncle l'abbé (BALZAC, E. Grandet, 1834, p. 255). Messieurs, il existe d'abord (...) une succession Jean-Ernest Servillon-Pocheu. Deux héritiers, en ligne directe se la partagent (ARNOUX, Crimes innoc., 1952, p. 296).
3. Fait de prendre la place laissée par une personne dans un emploi, une charge, dans l'esprit de quelqu'un, auprès du public, de perpétuer son œuvre; p. méton., cette place elle-même. Prendre la succession de. Magnard [directeur du Figaro] m'offre la succession de Wolff, le gouvernement de l'art, avec toute l'indépendance et la liberté d'idées que je puis désirer (GONCOURT, Journal, 1892, p. 177). Allais est populaire et n'a aucune réputation. Il a pris la succession d'Armand Silvestre (RENARD, Journal, 1896, p. 354).
B. — 1. Série de personnes, de choses, d'événements, de phénomènes qui se suivent sans interruption dans le temps ou sans intervalle dans l'espace; rapport existant dans une suite de termes; enchaînement dans une suite de filiation. Synon. chaîne, chapelet. Succession des événements, des jours; succession d'images, d'opérations; succession des âges, des faits; succession continue, ininterrompue. Dans la vie, il y a des successions de bonnes et de mauvaises chances (GONCOURT, Journal, 1880, p. 70). Le mot existe par la succession des lettres, le caractère par la proportion des traits (CLAUDEL, Connaiss. Est, 1907, p. 46).
2. PHILOSOPHIE
a) État de ce qui présente des éléments non simultanés, non identifiables et créateurs de durée. L'éternité n'est pas une modification, une manière d'être, ou qualité de la matière, qui n'est pour nous que continuité et contiguité, succession en un mot, et l'éternité n'en admet point (BONALD, Législ. primit., t. 2, 1802, p. 169):
On a souvent comparé la vie au cours d'un fleuve, mais en toute rigueur, l'eau du fleuve peut rester identique à elle-même en passant du point A au point B de son lit, et si les moments de son passage en B et en A sont bien liés dans un rapport de succession irréversible, ce rapport reste néanmoins extérieur à la chose et ne la transforme pas du dedans...
J. VUILLEMIN, Essai signif. mort, 1949, p. 32.
b) Rapport de différents termes entre lesquels on conçoit un ordre, tel que celui des nombres (même sans idée de durée). Succession des nombres. Le langage analyse naturellement la pensée; il lui donne à la fois de la succession et de la fixité (COUSIN, Hist. gén. philos., 1861, p. 358). On aperçoit la succession sous forme de simultanéité, on projette le temps dans l'espace (BERGSON, Essai donn. imm., 1889, p. 142).
3. Loc., vieilli. Par succession de temps. ,,Par une longue suite de temps`` (Ac. 1798-1878). L'auteur (...) pense que le langage est de Dieu, qui a donné les signes radicaux, que l'homme a étendus par dérivation, ou qui se sont modifiés par succession de temps et variétés dans les organes (BONALD, Législ. primit., t. 1, 1802, p. 262). On raconte qu'à l'époque du mauvais papier, des assignats, on a assassiné et brûlé là un prêtre qui portait Dieu. L'histoire s'est un peu brouillée par succession de temps (POURRAT, Gaspard, 1925, p. 39).
Prononc. et Orth.:[], [--]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1275-80 par succession « par une suite ininterrompue » (JEAN DE MEUN, Rose, éd. F. Lecoy, 4379); b) 1314 venir par succession « venir, se produire, à la suite de » (HENRI DE MONDEVILLE, Chir., éd. A. Bos,1975); c) 1365 par succession de temps (ORESME, Monnoies, éd. L. Wolowski, p. 22); d) 1549 par succession de longues années (DU BELLAY, Deffence et Illustration, éd. H. Chamard, p. 345); 2. a) 1283 dr. (PHILIPPE DE BEAUMANOIR, Coutumes Beauvaisis, éd. A. Salmon,483: Quant il avient qu'aucuns fiés vient par reson de succession ou d'eschoite); b) 1304 par voie de successioun (Year books of the reign of Edward the first, XXXII-XXXIII, p. 97 ds GDF. Compl.); c) ca 1330 (Girart de Rossillon, éd. B. Ham, 112: Quant cilz lo s fut morz, sui trois filz descorderent, De leur succession entr'eulz point n'acorderent); 3. 1671 « transmission d'une charge » (POMEY); 4. 1727 (RAMSAY, Les Voyages de Cyrus, p. 7: une succession perpétuelle d'évenemens). Empr. au lat. successio (de succedere, v. succéder) « action de prendre la place de quelqu'un (dans une charge) », « héritage ». Fréq. abs. littér.:1 939. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 4 166, b) 1 976; XXe s.: a) 2 622, b) 2 054. Bbg. TLF. Notes de lexicogr. crit. Trav. Ling. Litt. Strasbourg. 1986, t. 25, n° 1, p. 280.

succession [syksesjɔ̃; syksɛsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1200; sens I., 1., v. 1212; lat. successio « fait de venir à la place ou à la suite de…; héritage », de successum, supin de succedere. → Succéder.
———
I
1 Dr. et cour. Transmission du patrimoine laissé par une personne décédée (l'auteur) à une ou plusieurs personnes vivantes (les ayants cause; Héritier, légataire, successeur); manière dont se fait cette transmission, dont les biens passent au successeur. Héritage, legs, mutation (par décès); testament. || La succession de qqn, le fait, pour lui, de transmettre son patrimoine. || Prétendre à la succession de qqn, à sa succession. || Succession d'une personne décédée intestat. Ab intestat.(Sans compl. exprimant l'origine). || Droit de succession d'un héritier présomptif. Successible. || Ordre de succession. Cohéritier, héritier; et aussi représentant, représentation.Voie de succession. || Donner ( Laisser, III., 6.; léguer), recevoir, recueillir par voie de succession ( Acquérir, acquisition, hériter). || Venir à la succession par souche, par tête, en concours avec qqn. Héritier (cit. 7 et 8).Une succession. || Être appelé à une succession. || Réclamer, revendiquer une succession par pétition d'hérédité. || Accepter (cit. 2), répudier une succession, y renoncer. Renonciation (cit. 1), répudiation. || Exclure qqn d'une succession. Déshériter (→ Indigne, cit. 6). || Ces biens vous reviennent par une succession. Échoir (cit. 3), obtenir. || Ouverture, liquidation d'une succession (→ Liquider, cit. 1).Succession collatérale, linéale (en droite ligne). || Succession testamentaire. || Succession jacente (vx), vacante, que personne ne réclame. Déshérence, vacance. || Curateur (cit. 3) à succession vacante.Succession anomale, « relative à certains biens, (et) qui est attribuée à une personne déterminée en raison de la provenance de ces biens » (Capitant).Anc. dr. || Règles de succession : droit d'aînesse, légitime (II., n. f.). || Exclusion des femmes des successions (par la loi « salique », etc.). || Succession de l'aubain. Aubaine (droit d').
1 Je suis d'ailleurs surpris, monsieur le notaire, de vous voir, vous aussi, prétendre à cette succession. Il n'est pourtant pas d'usage qu'un notaire hérite de ses clients.
J. Romains, Volpone, V, 3.
1.1 Le surlendemain de notre pacte criminel, le Comte apprit qu'un oncle sur la succession duquel il ne comptait nullement, venait de lui laisser quatre-vingt mille livres de rente (…)
Sade, Justine…, t. I, p. 90.
La succession (de qqn); une succession : le patrimoine transmis par une personne décédée à ses successeurs. Bien (2.), hérédité, héritage, patrimoine, propriété; et aussi lot, masse (cit. 16), part (de succession), portion, réserve. || Sa succession se monte à… || Inventaire d'une succession, inventorier une succession. || Accepter une succession sous bénéfice d'inventaire (succession bénéficiaire). || Actif, passif (cit. 3), charges, dettes d'une succession. || Exclusion de certains biens de la succession.Aptitude à recueillir une succession, selon les degrés de parenté (degrés successibles). || Droit à entrer en possession d'une succession. Possession (envoi en), saisine; saisir (supra cit. 21). || Attribuer, déférer (cit. 8), transmettre une succession aux héritiers. || Dévolution d'une succession. Dévolu. || Succession indivise. || Attribution des parts de succession aux cohéritiers. Copartage, partage, partager; préciput, rapport (I., B., 3. : des biens à la masse), soulte.Détournement d'une partie de la succession. Divertissement; divertir. || Succession obtenue par captation.Fam. || Oncle à succession, à héritage (→ Morveux, cit. 3).
2 (1559). Fait de succéder (I., 1.) à qqn, et, spécialt, d'obtenir le pouvoir d'un prédécesseur; transmission du pouvoir politique selon des règles. || La succession d'un roi, d'un dictateur. || La succession de qqn, du dauphin à un monarque. || Lorsque la question de la succession de Napoléon s'est posée (→ Impudeur, cit. 4).Manière de succéder. || Succession par ordre de primogéniture (→ Ébranler, cit. 30).Fait de succéder (I., 3.) à qqn. || La succession de qqn au pouvoir, au trône d'Espagne; à l'empire, à la couronne.
2 (…) les maîtres (…) ordonnent que la force qui est entre leurs mains succédera comme il leur plaît; les uns la remettent à l'élection des peuples, les autres à la succession de naissance, etc.
Pascal, Pensées, V, 304.
3 L'ordre de succession est fondé, dans les monarchies, sur le bien de l'État, qui demande que cet ordre soit fixé (…)
Montesquieu, l'Esprit des lois, XXVI, XVI.
Hist. || Guerre de la Succession d'Espagne (entre la France et l'Autriche, qui prétendait à la succession du trône d'Espagne : 1701-1714). || Guerre de la Succession d'Autriche (1740-1748).
———
II (1275, « série »).
1 Ensemble de termes (événements, phénomènes…) qui occupent dans le temps des moments voisins mais distincts (ou du moins discernables), de manière à présenter un ordre; rapport qui existe entre ces termes. Consécution, cours, course, enchaînement, filiation, ordre, série (cit. 1), suite, temps. || Une succession continuelle (→ Germe, cit. 1), ininterrompue, régulière et alternée d'événements, de faits. Alternance, alternative, cadence. || L'ordre de succession des espèces (→ Évolution, cit. 15). || Succession d'incidents (cit. 2). → Coup sur coup. || Succession d'accords (→ Harmonie, cit. 14), de périodes (cit. 11). || Succession de formalités ( Filière), de griefs. Cascade, chapelet, énumération, kyrielle. || La succession des événements. Courant, fil (III., 2.). || Succession d'opérations. Chaîne, circuit.Relations de succession et de similitude (→ Positif, cit. 4). || Succession et remplacement. || L'ordre d'une succession (→ Raison, cit. 54; relativité, cit. 4).
4 (…) quand on parle d'un ordre de succession dans la durée, et de la réversibilité de cet ordre, la succession dont il s'agit est-elle la succession pure (…) sans mélange d'étendue, ou la succession se développant en espace, de telle manière qu'on en puisse embrasser à la fois plusieurs termes séparés et juxtaposés ? La réponse n'est pas douteuse (…) si l'on établit un ordre dans le successif, c'est que la succession devient simultanéité et se projette dans l'espace.
H. Bergson, Essai sur les données immédiates de la conscience, p. 76.
(Personnes). || Succession de visiteurs, d'importuns. Défilé, procession.
2 Suite, série de choses rapprochées dans l'espace, entre lesquelles on peut établir un ordre (→ ci-dessus, cit. 4, Bergson). Suite ordonnée de termes. || La succession des nombres.
(1890, Année sc. et industr. 1891, p. 91). Météor. || Succession nuageuse.
3 Vx. Évolution ou état de ce qui présente des éléments successifs. || « Il n'y a point de succession dans Dieu » (Montesquieu, Lettres persanes, 113), de changement.|| « L'Église catholique peut se vanter d'une perpétuelle succession… » (Furetière), d'une continuité.
5 Je n'ai qu'un guide fidèle sur lequel je puisse compter, c'est la chaîne des sentiments qui ont marqué la succession de mon être, et par eux celle des événements qui en ont été la cause ou l'effet.
Rousseau, les Confessions, VII.
CONTR. Coexistence, simultanéité. — Immobilité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • succession — suc·ces·sion /sək se shən/ n 1 a: the order in which or the conditions under which one person after another succeeds to a property, dignity, position, title, or throne the sequence of succession to the presidency b: the right of a person or line… …   Law dictionary

  • SUCCESSION — SUCCESSION, devolution of the deceased person s property on his legal heirs. Order of Succession The Pentateuchal source of the order of succession is If a man die and have no son, then ye shall cause his inheritance to pass unto his daughter.… …   Encyclopedia of Judaism

  • Succession — Suc*ces sion, n. [L. successio: cf. F. succession. See {Succeed}.] 1. The act of succeeding, or following after; a following of things in order of time or place, or a series of things so following; sequence; as, a succession of good crops; a… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • succession — succession, progression, series, sequence, chain, train, string are comparable when they mean a number of things that follow each other in some order. Succession implies that the units, whether things or persons, follow each other, typically in… …   New Dictionary of Synonyms

  • Succession — is the act or process of following in order or sequence. (It is not to be confused with secession, the act of withdrawing from an organization, union, or political entity). Succession may further refer to, within the context of order and sequence …   Wikipedia

  • succession — UK US /səkˈseʃən/ noun ► [S] a number of similar people or events that exist or happen one after another: a succession of sth »The company has been involved in a succession of accounting scandals. »They employ their seasonal workers on a… …   Financial and business terms

  • succession — Succession. s. f. Heredité. Succession directe. succession collaterale. grande, riche succession. succession endettée, embroüillée, onereuse. curateur à la succession vacante. les effets d une succession, il luy est escheu deux successions en un… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • succession — ► NOUN 1) a number of people or things following one after the other. 2) the action, process, or right of inheriting an office, title, etc. 3) Ecology the process by which a plant community successively gives way to another until stability is… …   English terms dictionary

  • succession — [sək sesh′ən] n. [OFr < L successio < succedere: see SUCCEED] 1. the act of succeeding or coming after another in order or sequence or to an office, estate, throne, etc. 2. the right to succeed to an office, estate, etc. 3. a number of… …   English World dictionary

  • succession — early 14c., fact or right of succeeding someone by inheritance, from O.Fr. succession (13c.), from L. successionem (nom. successio) a following after, a coming into another s place, result, from successus, pp. of succedere (see SUCCEED (Cf.… …   Etymology dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.